stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°92-183 - Mars/Avril 2020 GL&SSA N°92-183 - Mars/Avril 2020 GL&SSA N°92-183 - Mars/Avril 2020 matériel matériel Gardens Pav Gardens Pav 16 17 Des dalles préfabriquées pour votre centre Le revêtement, dans un centre de lavage, est déterminant, notamment là où le client final agit. Il faut porter attention à l'aspect sécuritaire, efficace, durable, et esthétique. Mikael Mattmann propose, par le biais de sa société d'importation Expertise Lavage Auto, une solution : le dallage préfabriqué pour lavage auto Gardens Pav. D'ordinaire les plateformes recouvrant les aires de lavages haute pression, comme celles supportant les portiques sont coulées sur place, mais il existe un procédé alternatif : les dalles préfabriquées et ensuite posées sur l'emplacement de ces aires. C'est ce dispositif italien qu'importe depuis huit ans Mikael Mattmann, en exclusivité pour le marché français. Il a déjà installé ses plateformes préfabriquées dans plus de 60 centres de lavage. Et il le fait toujours en direct avec les exploitants, car les grands constructeurs de centres ne semblent pas intéressés pour intégrer cette technique à leur offre globale. Pourtant, selon Mikael Mattmann, elle présente un certain nombre d'avantages... Guide Lavage & Stations-Service Actualités - Quels sont, à vos yeux, les atouts de vos dalles pour les exploitants ? Mikael Mattmann - Les dalles sont fabriquées dans des moules en amont de leur pause, ce qui permet d'assurer une qualité constante du produit. Elles ne peuvent pas subir d'altération comme cela peut-être le cas au moment où sont coulées les chappes, en cas de conditions météo peu propices par exemple. Et puis, avec ces dalles, les potentiels problèmes de pente et donc d'écoulement sont éliminés. A noter aussi que la compatibilité de ces plateformes avec les systèmes de recyclage d'eau est assurée, puisque sont implantés un bac débourbeur et des grilles adaptés. Ces dalles sont également nettoyables avec un simple jet, ce qui augmente leur longévité. La surface striée, sur sol mouillé, empêche aussi des glissades inattendues et potentiellement dangereuses pour le personnel comme pour les clients finaux. Autre atout encore, le coût, qui n'excède pas celui d'une plateforme équivalente traditionnelle. Et le temps de construction est drastiquement réduit. On peut aussi voir dans ces plateformes un aspect différenciant par rapport aux autres centres. GL&SSA - A quel type de centres vos dalles sont-elles le plus adaptées ? MM - En fait, elles le sont quel que soit le centre. Nous en avons posées dans des centres avec deux pistes seulement, comme des centres avec un portique, ou six pistes et deux portiques, ou... Bref, vraiment, ça n'est pas lié à la taille des centres ! GL&SSA - Dans quelles situations les exploitants ont-ils intérêt à choisir vos dalles ? MM - Aujourd'hui, nous travaillons essentiellement lors de créations de centres. Nous avons aussi assuré quelques rénovations de sol pour portiques, mais jamais pour les pistes haute pression, car il faudrait démonter la charpente pour passer les dalles... Sauf, bien sûr, si la charpente doit être rénovée aussi et donc démontée ! GL&SSA - Y a-t-il des cas où les dalles sont déconseillées ? MM - Aucun car nous arrivons toujours à trouver des solutions. Bien sûr il y a des centres plus complexes que d'autres pour leur implantation mais nous n'avons jamais renoncé ! Pour preuve à Vaujour : un centre sur un parking de supermarché, où tous les réseaux passaient à - de 60 cm, nous avons fait l'installation à - de 40 cm. GL&SSA - Ces dalles sont-elles personnalisables ? MM - Tout à fait ! Nous proposons une teinture dans la masse, ce qui permet d'incruster vraiment la couleur dans le béton et d'éviter qu'elle ne se dégrade. Du jaune, du orange en plus des couleurs classiques, le tout en pastel. Nous pouvons même faire figurer un logo sur les dalles. GL&SSA - Vous n'avez commencé qu'en 2012, mais avez-vous déjà des retours sur les dalles ? MM - J'ai implanté les premières il y a sept ans. Et bien, je n'ai eu aucun retour négatif, et j'ai même installé d'autres dalles pour des clients qui en avaient déjà achetées. Ils en sont très contents : elles n'ont pas bougé depuis toutes ces années, les produits chimiques ne les ont pas abîmées. Cela évite d'avoir à appeler un service après-vente que je n'ai pas développé d'ailleurs, car il serait inutile. Bien sûr, si besoin, on peut intervenir après-coup, mais normalement, on vient, on pose, et voilà ! GL&SSA - Comment voyez-vous l'avenir de cette activité pour vous ? MM - Je suis le distributeur exclusif des dalles Gradens Pav en France depuis 2012. Comme je n'ai pas que cette commercialisation comme activité professionnelle, et que, finalement, les dalles trouvent preneurs assez facilement, je n'ai, jusqu'à présent, pas boosté leur vente et n'ai pas beaucoup communiqué dessus, c'est vrai. Mais aujourd'hui, je veux y consacrer plus de temps. C'est pourquoi, pour 2020, je me fixe pour objectif d'équiper de 25 à 30 centres supplémentaires ! MARIE MARTIN Crédits photos : M. Mattmann La surface striée des dalles empêche des glissades sur sol mouillé, qui sont aussi dangereuses pour le personnel que pour les clients. Mikael Mattmann a commencé son activité en 2012 et a déjà installé ses plateformes préfabriquées dans plus de 60 centres de lavage. Les dalles sont adaptées à toutes les tailles de centres de lavage et peuvent être personnalisées.