stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL & SSA N°73-164 - Janvier/Février 2017 Équipement >> CARAPAX 16 17 GL & SSA N°73-164 - Janvier/Février 2017 Votre abri sur mesure Acteur incontournable dans le domaine de la couverture en toile tendue en France et en Europe, Carapax propose divers types d'abris pour vos stations et centres de lavage. Concrétisation de votre projet, étape par étape, et exemples de réalisations. Tel un tailleur d'habits méthodique et soucieux de la qualité, Carapax, dirigée par François Le Roux (l'entreprise a été fondée en 1989 par son père, Laurent) utilise bien évidemment de la toile pour la fabrication de ses abris mais aussi de l'acier. La société réalise moult modèles aux formes variées et parmi les plus populaires il y a les abris pour les « Drive » des supermarchés (Intermarché, Leclerc ou Super U), sans oublier ceux destinés aux stations-service et aux centres de lavage, également très prisés ! Mais au fait, d'où vient le nom Carapax, dont le nom est surmonté d'une tortue ? La première fonction des abris Carapax était la couverture de parcs automobiles pour les protéger du soleil et de la grêle, et cherchant à angliciser le nom, il devait s'approcher de « Car parks ». Le design caractéristique en forme de dôme faisant penser à une carapace de tortue, cela à donné « Carapax » et la tortue s'est imposée naturellement. Concepteur, fabricant et installateur, Carapax a su devenir la référence en termes de structures métallo-textiles : « Nous sommes avant tout une entreprise familiale avec, comme principal objectif, d'apporter à nos clients une entière satisfaction grâce à un service fiable et un produit d'excellence », souligne François Le Roux. « Nous proposons des solutions de protection issues d'un partenariat avec le fabricant français Serge Ferrari. Il est le leader mondial de la filière des membranes composites, un textile PVC réalisé à partir de produits issus de la boucle Texyloop, initiative signée Serge Ferrari ! Il s'agit d'une technologie de recyclage des matériaux composites souples à l'échelle européenne ». Inutile de dire que ce matériau est inusable et on peut même choisir une couleur : 30 coloris sont disponibles pour s'adapter au paysage environnant ! La toile, d'ailleurs garantie pendant 10 ans sans vétusté, possède de nombreux avantages parmi lesquels la résistance aux vents (garantie jusqu'à 130 km/h), elle est difficilement inflammable (avec un classement français de réaction au feu niveau M2), elle résiste à la grêle et aux températures extrêmes (-30°/ + 70°). Pour ces abris, il faut un support et c'est l'acier qui a été sélectionné. « Matériaux léger, durable et design » dixit Carapax, l'acier autorise des structures légères et donc des fondations réduites. Les poutres ont été traitées en surface et galvanisées à l'intérieur et à l'extérieur pour faire face aux températures les plus extrêmes. « Il y a des tas d'avantages avec ce système explique François Le Roux : il permet de faire évoluer des constructions. On peut ainsi démonter un bâtiment en acier sans le détruire et le reconstruire ailleurs ou en partie... ». Ajoutons que grâce à une finition thermo laquée sur galvanisation, le bâti s'intègre harmonieusement à l'environnement. Charles Pousse, gérant du centre lavage Ormauto à Ormoy (91), a choisi un abri pour ses aspirateurs : « J'ai découvert Caparax sur Internet, et comme j'avais besoin de ce type de structure, j'ai fait appel à eux. Il n'a fallu que 3 semaines pour que le projet voit le jour ». Le Service départemental d'incendie et de secours de l'Essonne a également fait le choix d'un Carapax, mais cette fois, il s'agissait d'une construction pour des camions, donc un abri en hauteur. « Nous avions pensé à un projet en dur, mais compte tenu des dimensions, nous avons pris un modèle Carapax, tout à fait adapté à nos besoins. En plus, il est stylisé, aux couleurs des toits des autres bâtiments des pompiers situés autour (locaux servant à l'hébergement et à la formation) et a été conçu pour récupérer l'eau de pluie ». Cinq étapes Carapax réalise votre projet en cinq étapes bien définies. Tout d'abord, un technico-commercial se rend sur votre site afin de vous rencontrer, discuter de votre projet, prendre des cotes et des photos. A ce stade, le fabricant analyse vos besoins, ainsi que les contraintes techniques de votre projet. Dans un deuxième temps, le bureau d'études techniques de Carapax réalise les plans et les simulations 3D de votre projet permettant de visualiser votre future installation. La société fournit également les plans des massifs en béton pour votre maçon. 3e étape, c'est la validation définitive de votre projet. L'entreprise fournit les paniers d'ancrage à enfouir dans les massifs en béton. Dès lors vous pouvez réaliser votre maçonnerie. Information pratique de Carapax : « Le temps de séchage du béton est de 21 jours minimum ». Arrive la 4e étape : la fabrication et l'installation. La conception et la fabrication est réalisée dans les ateliers de Carapax. Comme précisé plus haut, les fournisseurs sont des entreprises locales, parmi lesquels la société Serge Ferrari située à La Tour du Pin (38), leader mondial dans l'élaboration de textiles techniques, la société Sopranzi Galva basée à Vénissieux (69), spécialiste du traitement de surface ou encore les sociétés Genix et Descours & Cabaud situées dans la région Rhône-Alpes, distributeur de matériels, d'équipements et de fournitures générales. Bon à savoir : Carapax s'engage à intervenir dans les 30 jours après réalisation de la maçonnerie à la convenance de son client... Enfin, dernière étape, la réalisation du projet. « Les poseurs sont les techniciens qui fabriquent les structures, d'où une excellente connaissance des produits posés nous permettant de garantir nos abris 10 ans (sans vétusté) » conclut l'entreprise. Entre le lancement des études et la réalisation, comptez quelques semaines. Le seul délai incompressible est le temps de séchage minimum des fondations qui est de trois semaines. Le cas de la station de Charles Pousse est particulier car nous avons adapté l'abri Carapax et nous nous sommes fixés sur des fondations existantes. Deux semaines après la réception du bon de commande ses aspirateurs étaient couverts. Le plus souvent il se passe six semaines entre la commande, la réalisation des fondations par une entreprise de maçonnerie et notre intervention. Au total, il faut savoir que Caparax a réalisé plus de 15 000 abris ! François GILBERT Infos : www.abri-carapax.com L'équipe Carapax établit au préalable une étude de votre projet qui comporte plusieurs paramètres... Les abris résistent à des vents et des températures extrêmes. Photos Carapax Un matériau inusable pour le toit et des supports en acier, voilà comment prennent forme les abris Carapax que l'on trouve partout en Europe. François Le Roux est à la tête de l'entreprise familale fondée par son père en 1989. Photos Carapax Les abris Carapax sont des solutions simples mais durables. Ils sont de plus en plus utilisés pour les pistes de lavage haute pression. Le Service départemental d'incendie et de secours de l'Essonne avait le choix de réaliser un bâtiment. Il a préféré porter son choix sur une solution Carapax qui permet de laver les véhicules à l'extérieur en tenant compte de leur hauteur. Il est à proximité des camions garés et revêt la même couleur que les bâtiments environnants. L'installateur assure non seulement l'étude de projet, mais aussi le suivi des travaux et la mise en place des structures.