stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°88-179 - Juillet/Août 2019 GL&SSA N°88-179 - Juillet/Août 2019 GL&SSA N°88-179 - Juillet/Août 2019 reportage reportage Ehrle à Dietenheim (Allemagne) Ehrle à Dietenheim (Allemagne) 10 11 A la conquête du marché français Spécialiste du lavage haute pression, Ehrle, débarque en France avec une nouvelle équipe commerciale... Visite du site en Allemagne et rencontre avec les responsables. Situé à Dietenheim et Illertissen au Sud de Ulm, Ehrle est spécialiste de la haute pression : station de lavage complète de A à Z et matériel mobile pour toutes les activités nécessitant un NHP. Le fabricant réalise pratiquement tout lui-même et assemble dans ses usines allemandes. Constat : son catalogue est extrêmement étoffé. On peut tout commander chez lui, que ce soit les infrastructures qui composent le site (structures, séparations...) local technique ou armoires extérieures, l'ensemble étant entièrement monté et préparé clé en main selon les besoins du client. Y compris le choix d'une chaudière gaz, fioul ou électrique, les appareils de lavage avec des programmes spécifiques, et l'ensemble des autres équipements... Que ce soit les bornes de paiement, les aspirateurs, l'ensemble des produits de lavage sont « faits maison ». Le tout nouveau site de Dietenheim abrite le siège social. Une partie est dédiée à l'administratif, l'autre, à l'assemblage de machines mobiles de lavage, du stockage des pièces et de la préparation. C'est aussi ici que les produits de lavage (notamment savons, cires, etc.) sont élaborés dans un laboratoire que nous avons pu découvrir. Les composants sont en permanence testés avant d´être conditionnés, puis envoyés aux clients. A l'intérieur de l'usine ultra-moderne, on aperçoit la chaîne sur laquelle avancent des machines haute pression mobile. Ces appareils sont également testés avant d'être livrés. Tout est commandé informatiquement, ainsi, pas de perte de temps ! Un chariot-élévateur se positionne devant, et c'est l'ordinateur qui va fixer l'endroit où doit aller l'ensemble des pièces numérotées et rassemblées, et ce grâce à des code-barre. « Un lot de pièces arrive comme ceci, mais on a aucune idée où il va se rendre ensuite, explique Reiner Ehrle, dirigeant de la société familiale, c'est l'ordinateur qui décide ». Certaines autres aires servent à la préparation pour l'envoi de pièces dans d'autres pays, et d'autres au stockage. A l'étage supérieur, des milliers de pièces sont placés dans des racks, et à chaque extrémité, un écran rappelle les étapes à suivre, « ce qui est rassurant pour le technicien, estime Reiner Ehrle, ainsi, il peut aussi observer l'avancement de son travail. Que ce soit de toutes petites pièces qui composent une armoire ou un local technique, un appareil de commande de lavage avec ses programmes, ou une borne de paiement. C'est véritablement à cet étage que tout commence, c'est ici, par ailleurs, que nous pouvons remonter le « fil » s'il y a une erreur ou une défectuosité », explique le dirigeant. Au fond de l'immense pièce, des armoires automatiques (système stockage lift) permettent de stocker des pièces détachées en grande quantité. La nacelle circule verticalement et trouve le volume de stockage restant. Elle les extrait des tiroirs afin de les positionner au niveau du poste de consultation. On peut ensuite y placer les pièces ou, au contraire, en retirer. Des codes permettent de les retrouver à tout moment. Banc de test, sécurité et performance Direction maintenant la Ehrle CarWash Factory d'Illertissen. C'est ici que sont assemblées les armoires de toutes les tailles, celles qui prendront place à côté d'un site. Elles renferment, en plus petit, tout ce que contient un local technique. Et plus encore : le client a le choix entre une chaudière au gaz, au fioul ou électrique. Sur la partie gaz, le fabricant a souhaité misé au maximum sur la sécurité, mais pas seulement : « Nous avons aménagé un banc de test pour nos chaudières, qui est absolument innovant, explique Reiner Ehrle, non seulement il a fallu adapter ce banc-test à nos appareils, mais il a également nécessité un agrément, ce que nous avons obtenu. On peut actionner une commande pour augmenter la chaleur et voir ses effets ou baisser la capacité au minimum ». Conso d'énergie, performances, observation de flamme à travers un hublot spécialement créée, c'est l'objectif d'Ehrle d'avoir toujours une longueur d'avance. Juste derrière, ce sont les appareils avec leurs programmes de lavage et les bornes de paiement qui subissent des tests. « Ils nous permettent aussi de corriger les bugs qui pourraient se produire, on doit aussi respecter chacune des réglementations, c'est également le cas des contraintes de langues, de monnaies locales et même de cartes bancaires ! ». A propos de local technique, le site CarWash abrite plusieurs types de locaux construits avec des matériaux différents : du béton à la place du métal, plus étroits ou plus larges. Un catalogue étoffé Fin prêt pour attaquer le marché français, Reiner Ehrle nous livre le contenu de son catalogue, chaque équipement étant soigneusement défini pour une utilisation précise, avec une technologie éprouvée à la clé. Le soft-Active-Foam Le programme pré-lavage soft-Active-Foam réduit la pression de l'eau de 70 % afin de concentrer un maximum de mousse sur la carrosserie. Résultat : un nettoyage en profondeur permettant de supprimer les traces les plus tenaces. Lance et brosse accompagnent cette étape, la brosse adopte un système qui la rend inutilisable, sauf lorsque celle-ci est activée avec le programme correspondant. Une « trouvaille géniale » selon le fabricant « visant à rassurer le gérant de la rentabilité de son matériel. » Toujours au chapitre de la projection de mousse, Ehrle a développé « l'ActivePower Pearl MicroPowder », de sa propre invention (par ailleurs, brevetée) qui est un savant mélange de poudres permettant de créer avant tout un film recouvrant les saletés sur la carrosserie. La mousse est projetée via la lance dont l'embout est en céramique. Bien que la projection soit extrêmement puissante, cette étape se fait tout en douceur... Dans ses laboratoires, le fabricant a en effet ajouté une protection supplémentaire contre toute forme de corrosion. Cette mousse a d'ailleurs pour objectif de « capter » toutes les saletés, afin de les éliminer en y projetant une eau osmosée par la suite, pour un résultat impeccable. Il y a d'ailleurs plusieurs étapes de nettoyage par le biais d'eau projetée à haute pression pour éliminer le film de mousse : rinçage claire et pure, protection de la peinture et de la carrosserie, et, enfin, polish... Les « SmartWash » Spécialiste de la haute pression, les installations Ehrle ne se limitent pas à un seul modèle de type self-service : il a conçu le modèle SmartWash (1 piste) spécialement pour les stations-service, doté de 4 programmes et pression de 110 bars. La lance est reliée à un bras aménagé sur l'appareil qui peut être placé sur une partie de la station. Le SmartWash Plus est aussi équipé du dispositif d'eau osmosée. Des boutons poussoirs simples avec des logos précis permettent au client de sélectionner le programme souhaité. JetWash et CarWash Plus Pour des installations plus importantes (à partir de 1 à 2 pistes), Ehrle réalise des armoires intégrant de nombreux équipements commandant des fonctions multiples... Cela va de la JetWash 1 Wash bay (1 piste) au JetWash Plus 2 Wash bays (2 pistes), puis, avec les CarWash Plus (2 à 4 pistes), les armoires (par deux) permettent d'opérer plusieurs pistes à la fois. Ces armoires intègrent des chaudières (jusqu'à 60° en sortie), et de nombreuses fonctions (eau osmosée, micropoudre...) reliées à des boîtiers de commande intelligents (également conçus par Ehrle) et de nombreux réservoirs accessibles par le gérant pour le remplissage de produits. Pour des installations encore plus grandes, il existe le système modulaire CompactLine (2 à 8 pistes), idéal pour la rénovation de stations de lavage. C'est le même principe que pour les JetWash : on regroupe l'ensemble des équipements nécessaires sur un rack, mais au lieu d'être abrité par une armoire, le tout est aménagé dans un local technique. Egalement aménagé dans un conteneur la série ModulLine (3 à 8 pistes), présente l´avantage d´être autonome : chaque module dispose de sa propre technique (pompe, récipients pour les différents savons...). D'apparence simple et ordonnée, tous les produits séduiront le client soucieux de veiller à la bonne marche de ses équipements et pointilleux sur le plan technique. Comme pour les autres installations que nous avons pu découvrir à l'usine, ici, tout est disposé pour intervenir rapidement en cas de besoin. De chaque côté, le système d'adoucisseur d'eau et le chauffage, en-dessous du rack, les pompes, au-dessus, réservoir et contenants, l'ensemble relié par des tuyaux en inox et des flexibles de haute qualité. Le catalogue Ehrle permet de découvrir non seulement l'ensemble de la gamme de produits lavage mais aussi leurs fonctions respectives : systèmes d'eau chaude, distribution de produits (certains compacts, baptisés CarWash Indoor ModulLine), bornes de paiement, bornes de commande de programme haute pression. Monitoring indispensable Côté surveillance à distance, sont proposés, le dispositif basic via son téléphone portable, le « CarWash Manager Pro » sur tablette et plus détaillé, le « ConditionMonitoring » sur l´ordinateur. Ces différentes possibilités permettent de surveiller dans un premier temps, le nombre de clients qui ont utilisé tel ou tel programme, le montant payé, des rapports journaliers, hebdomadaires, mensuels, comparatifs... Toujours très utile. Dans un deuxième temps, le gérant à accès au cœur du système : « J'ai conçu ces systèmes de surveillance en m'inspirant d'un cockpit d'avion » explique Reiner Ehrle, pilote de jet, seulement je ne voulais pas reproduire ce même cockpit, mais les couleurs des cadrans ». Simplissime méthode qui consiste en fait à indiquer des zones « vertes » et « rouges ». Des couleurs qui par ailleurs se trouvent sur les logos choisis par Ehrle pour différencier les étapes de lavage. Depuis 1982, le rouge est par ailleurs la couleur des produits. Avec ce système de « Monitoring » et de couleurs, dans le premier cas, aucune inquiétude, dans le deuxième, la couleur rouge doit alerter le gérant. « Cela peut aussi concerner son chiffre d'affaires, et à ce moment-là, il doit réagir. C'est le but. » Pour conclure, les 44 pages du catalogue énumèrent toute une liste d'autres produits comme une gamme d'aspirateurs (avec système d'aspiration de type cyclone et un filtre protégeant l'appareil), d'une puissance maxi de 2 x 230 mBar et un niveau de bruit de 69 dB qui peut être réduit à 60,6 dB grâce à une insonorisation supplémentaire. Le bac dipose d'une contenance de 70 l ou de 2 x 70 l selon les modèles. Pour plus d'infos, n'hésitez pas à aller sur le site Internet du fabricant, www.ehrle-france.fr FRANÇOIS GILBERT Crédits photos : François Gilbert et X D.R. Oskar Ehrle (1922 - 2011), père de l'actuel dirigeant de l'entreprise devenue un des grands leaders de la haute pression. De gauche à droite : Reiner Ehrle, président de la holding familiale et Marc Tritschler, nouveau directeur de la filiale France. Ci-dessus, la chaîne des armoires de toutes tailles et celle des machines HP mobile. Grâce au progrès réalisé dans le domaine de ses appareils mobiles de lavage, Ehrle produit en 1972 le HDW 750 à eau chaude. Une révolution. En 1998, il réalise la toute première station de lavage avec un équipement complet (photo à droite). Détails des différents racks avec les équipements qui varient selon la taille du site souhaité. A noter la disposition précise de chacun d'eux pour une intervention rapide. ENTREVUE - REINER EHRLE : « RESTER MAÎTRE DE SES PRODUITS » « Conserver la main sur la conception de ses produits est un gage de réussite » estime, Reiner Ehrle, président. Né à Illertissen, Reiner Ehrle a étudié au collège technique de Ulm où il a décroché son diplôme d'ingénieur en mécanique, puis il a poursuivi des études en économie à Pforzheim. Il rejoint l'entreprise dirigée par son père, Oskar, en 1984. GL&SSA - Comment le lavage a-t-il commencé chez Ehrle ? Reiner Ehrle - Je représente aujourd'hui la 3e génération de l'entreprise familiale fondée par mon grand-père, Anton (1894-1961). Mais j'ai davantage travaillé avec mon père (décédé en 2011). Anton était forgeron, alors que mon père, Oskar, était un véritable concepteur ! A la demande de chefs d'entreprises, il a créé le premier lavage mobile industriel, le DR 60 à vapeur haute pression. Un chauffe-eau, une pompe et voilà ! Le lavage est venu tout naturellement. En 1979, il a fabriqué la première armoire de lavage mobile ressemblant à un établi avec deux portes. GL&SSA - Est-ce vrai que votre père a réalisé la première piste de lavage ? Reiner Ehrle - Oui. Il a tout conçu : la structure, et tout ce qui va avec, c'était en 1998. Avant cela, il a poursuivi et développé la gamme de systèmes de lavage mobiles et, bien sûr, les matériels de haute pression pour les centres de lavage auto et autres véhicules. GL&SSA - Quel est votre point de vue sur le marché du lavage en France ? Reiner Ehrle - Nous étions présents en France par le passé, mais pas assez, car nous avons développé entretemps les marchés de l'Est qui vont très bien. Avec Marc Tritschler, nous avons formé une équipe commerciale pour la France qu'il dirige depuis l'Alsace. Je suis très confiant. Nous projetons une demi-douzaine d'installations, cette année... Nous serons également présent au salon Equip Auto avec un stand (17 au 21 octobre à Paris Expo Porte de Versailles). GL&SSA - Vous insistez sur la « conception maison ». Pourquoi ? Reiner Ehrle - A partir du moment que vous concevez et testez ce que vous produisez, vous obtenez 100 % de satisfaction clientèle. Notre process de fabrication permet aussi de vérifier, en amont, s'il y a un problème, c'est très important. Nous fabriquons pratiquement tout, ou bien alors nous achetons chez nos fournisseurs, mais nous assemblons nous-même. Les phases de test permettent de faire toute une série de vérifications pointues, que ce soit les systèmes de lavage, les appareils les faisant fonctionner ou bien avec nos bornes de paiement, vérifier si le paiement sans contact est au point... Nous devons maîtriser l'ensemble de la chaîne et ce pour chaque marché. De gauche à droite : le site de lavage « modèle » d'Ehrle à côté du siège à Dietenheim, le panneau de commande du choix de programmes, avec la position de chaque lance pour un lavage efficace. Ci-dessus, le tableau de commande calqué tel les instruments d'un cockpit d'avion. Démonstration avec l'ensemble des programmes du site de lavage Ehrle.... Le pré-lavage permet de recouvrir le véhicule d'une épaisse mousse... Suit la brosse de lavage avec ses effets « massage ». Les produits recouvrant l'auto captent toutes les saletés. Résultat immédiat au rinçage. Sur la photo ci-contre, l'effet « perlant » (sur le capot à gauche) résulte de la combinaison du programme « ultra brillance » et « eau osmosée ». EHRLE EN QUELQUES DATES Implanté dans la majorité des pays européens et à l'international, Ehrle s'est surtout développé sur les marchés de l'Est et est aujourd'hui présent dans 28 pays, y compris la France. 1959 - Premier lavage mobile haute pression vapeur. 1961 - Oskar Ehrle construit le premier site à Illertissen. 1972 - Naissance du lavage mobile haute pression HDW 750 à eau chaude. 1979 - Premier appareil de lavage self-service comprenant un flexible relié à une armoire sur roues. 1998 - Réalisation du premier site de car wash complet. 2003 - Création d'Ehrle international. Le fabricant propose des installations jusqu'à 12 pistes de lavage. 2005 - Intégration de fonctions électroniques dans ses centres de lavage. 2006 et 2007 - Lancement de la gamme d'aspirateurs et des armoires complètes JetWash & JetWash Plus.