stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°103 - Janvier/Février 2022 reportage EcoWash à Villeparisis (77) Une histoire à succès Situé dans une zone aménagée de Villeparisis, au Nord de la capitale, le centre de lavage EcoWash ne désemplit pas. Depuis l'ajout d'un deuxième portique, les clients affluent. Depuis l'A104, il faut à peine quelques minutes en voiture pour atteindre le centre de lavage EcoWash. En sortant de la Francilienne, après le premier rond-point, le site de Philippe Charles est situé avenue Jean Monnet, à côté de son établissement Logis Le Relais du Parisis. Car le premier métier du gérant est l'hôtellerie et la restauration, avec une très longue expérience dans ce secteur. Il gère l'hôtel et le restaurant avec son épouse Christine et son site de lavage, avec l'aide d'un salarié et bientôt de son fils, actuellement en école de commerce.Il raconte comment il est arrivé dans le lavage. « Lorsque nous avions acheté l'hôtel en 2005, les anciens propriétaires disposaient d'un terrain au bout du parking, d'une superficie d'environ 1 000 m2. Je me suis interrogé maintes fois sur son potentiel : y mettre un établissement franchisé ? Une boulangerie en libre-service, par exemple ? ». Il tient compte des difficultés de recrutement, des dépenses liées à sa future activité, l'amortissement... Au bout d'une dizaine d'années, il se demande si ce terrain ne pourrait pas tout simplement devenir un site de lavage, car à quelques kilomètres de là, il y en a un, mais au bout du compte, Philippe  Charles considère que son terrain représente plusieurs avantages : « L'avenue Jean Monnet est très passante. Il y a à la fois une zone d'activité, des bureaux et du résidentiel. Près de 27 500 personnes habitent Villeparisis. Mais il n'y a pas de station de lavage à proximité, ni de station-service, hormis celle du Centre Leclerc. Je demande des devis chez certains fabricants, je ne suis pas convaincu, et on me transmet les coordonnées de la marque Emic. » Et c'est le déclic ! Emic, basé à Pontcarré, également dans le 77, n'est en effet pas très loin, ce qui attire l'attention de Philippe Charles : « Je me dis, pourquoi ne pas privilégier la proximité, d'autant plus que l'assemblage de certains matériels est alors réalisé à cet endroit ». Emic, qui à cette époque, n'a pas été encore racheté par Lavance, lui constitue un dossier avec un portique de lavage (Istobal M32), 3 pistes haute-pression, une aire d'aspiration et quelques autres équipements. La station sera positionnée parallèlement à l'avenue Jean Monnet ; avec une entrée et une sortie distinctes. Le projet plaît au gérant et après les quelques incontournables tracasseries administratives, le site sort de terre le 18 avril 2019. « C'est tout de suite le succès, les automobilistes qui ne connaissaient pas mon site, tournaient la tête, ralentissaient et tout de suite venaient chez moi. Moi, qui étais novice, le jour où les techniciens m'ont laissé tout seul, j'ai un peu paniqué ! » Maîtrise du métier Trois ans ont passé, et Philippe Charles maîtrise déjà d'innombrables aspects du lavage (y compris le vocabulaire technique !), a même amélioré son site et les clients en redemandent. « En 2021, il a fallu se rendre à l'évidence que j'avais des clients à la fois pour la haute pression et le portique, si bien que parfois, j'avais des longues files d'attente. Il m'a paru judicieux d'ajouter un deuxième portique, le modèle Istobal M32 de Lavance, afin de ne pas perdre de clients ». Grâce à son terrain de forme triangulaire, il dispose de place sur la partie la plus large, pour aménager une voie et le nouveau portique, pratiquement en parallèle de l'existant. Deux voitures peuvent être lavées simultanément. Le portique propose d'autre part 6 programmes (de 6 à 18 ?) ; les bornes, y compris la générale près du local technique, sont tactiles (de CKSquare) et en ce qui concerne celles des portiques, elles émettent une voix donnant des instructions précises : « Ça rassure les clients, surtout pour le positionnement du véhicule, la sécurité et le choix du programme. Ils peuvent payer en sans-contact ». Avec le bouton « taxi », le programme de lavage tient compte des équipements de toit plus fragiles (lumineux et antennes, entre autres). Le portique M32 est doté de 3 brosses, de laves-roues, de buses puissantes (les pompes sont réglées à 84 l d'eau minute) et d'un dispositif de séchage rapide. Les produits de lavage utilisés (portiques et pistes) sont signés Fra-Ber (Italie), proposées en partenariat avec Emic. « Nous avons fait une foule de tests avec des produits divers, les représentants de Fra-Ber sont même venus ici pour voir les résultats de leurs produits et ma foi, après délibération, j'en suis venu à la conclusion qu'ils avaient vraiment un très bon rapport qualité/prix ». L'autre aspect important pour Charles Philippe est de « rester connecté ». Cela signifie que depuis son téléphone portable il peut à la fois surveiller son site et dépanner, à distance, en cas de besoin. Pour se faire, il dispose de deux outils : « LavControl » et « LavConnect » de Lavance, d'une très grande utilité. LavControl vous alerte par SMS ou par mail en cas d'anomalie de fonctionnement de vos équipements ou en cas d'arrêt anormal de leur activité. Pour les incidents ne nécessitant pas l'intervention d'un technicien, vous pouvez, par exemple, relancer vos portiques de lavage depuis votre PC, votre tablette ou votre smartphone en toute sécurité et réduire ainsi leur temps d'immobilisation. LavControl permet aussi de distribuer des jetons ou des cartes de fidélité ou encore les recharger à distance. Grâce aux caméras, on peut également observer ce qui se passe sur les pistes et éventuellement résoudre d'éventuelles situations de litige avec les clients. Quant à l'application LavConnect, le gérant peut programmer un entretien périodique, déclarer une panne ou encore signaler un sinistre ou un vandalisme. Plus besoin de contacter le centre d'appels pendant les horaires d'ouverture : vous pouvez enregistrer votre demande sur votre mobile, où que vous soyez et quand vous le voulez ! Le gérant d'EcoWash a par ailleurs souscrit une garantie constructeur. Chaque piste est dotée d'une borne intégrée à la structure en acier inoxydable et couverte par un toit translucide. Le client dispose de 4 lances : une pour le canon à mousse, une pour la brosse, une autre pour les jantes et enfin une pour le rinçage, finition et cire... Par simple appui sur un bouton de la borne (il y a 7 choix et un bouton Stop), on peut aisément passer de l'un à l'autre. Les clients habitués n'hésitent pas à se servir d'abord du canon à mousse (prélavage), mais en règle générale, lors de notre visite, ils faisaient l'intégralité de leur lavage avec une seule lance... Piste et passerelle Une des pistes est aménagée avec une passerelle, ce qu'apprécient les artisans avec leurs véhicules utilitaires et les propriétaires de campings cars qui souhaitent atteindre le toit de leurs véhicules. Pour la suite, on prend la direction des périphériques et ils sont nombreux. Philippe Charles a par exemple fait aménager 3 gonfleurs non loin des aspirateurs avec un système de tuyau relié à un mât (IDBretagne). La même idée a été reprise pour l'Aspibox (tuyau relié à l'aspirateur Emic) : rien ne traîne au sol après son utilisation. L'aspirateur dispose d'un tuyau d'une longueur de 4,50 m au lieu de 1,20 m. On peut également utiliser une soufflette au besoin. Le site de lavage propose également un lave-tapis (sec ou à eau), deux distributeurs de lingettes, un parfumeur et une nouveauté avec un distributeur de liquide lave-glace. Il y a aussi une borne pour nettoyer sièges et moquettes. Le site étant ouvert 24 h/24, à la tombée de la nuit chaque appareil a son propre éclairage led, tout comme les gonfleurs, l'éclairage étant horizontal afin de les repérer rapidement. 80 % des équipements périphériques permettent le réglement en sans contact (equipement Emic) avec 34 000 transactions réalisées en 2020. Local technique bien aménagé La fierté de Philippe Charles c'est aussi son local technique. Adossé aux pistes HP, il regroupe les pompes (Cat Pumps), doseurs (Iwak), réservoirs, des pièces de rechange et tout le nécessaire pour des interventions rapides. Le local technique dispose également d'un mini atelier. Selon lui, la température ambiante y est très importante : « Avec une climatisation réversible (chaud/froid), je maintiens la température intérieure autour de 20°, ceci évite des complications avec les pièces et les équipements assurant le fonctionnement des pompes ». En-dessous du local, se trouvent les réservoirs d'adoucisseur d'eau et d'eau osmosée. La récupération de l'eau usée des portiques est assurée par un système de décantation. Le gérant utilise ensuite une grande partie de l'eau récupérée pour laver ses pistes et les emplacements. Il y a sur ce site tous les équipements indispensables pour plaire à la clientèle. Dans le département 77, il est déjà une vitrine pour de nombreux autres gérants qui veulent se lancer. FRANÇOIS GILBERT Crédits photos : Gilbert