stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°105 - Mai/Juin 2022 reportage Haute Pression Plus, monteur et intégrateur Faire naître ou renaître votre station de lavage ! Haute Pression Plus à Cormeilles-en-Parisis (95) est l'un des spécialistes français du montage de stations de lavage. Son créneau : développer, fabriquer, assembler, en amont, puis intégrer des équipements chez ses clients. C'est dans une zone aménagée de Cormeilles-en-Parisis, dans le nord-ouest de la région parisienne, que nous retrouvons chez Haute Pression Plus (HPP), Sylvain Roberge et Florent Christmant. Le bâtiment ultra-moderne abrite des bureaux, un ensemble d'ateliers pour développer, fabriquer, assembler et tester divers équipements. Au fond, se trouvent une multitude d'étagères, avec 2 000 références de pièces identifiées et rangées : raccords hydrauliques, pneumatiques, matériels HP, monétique, automatisme ... Des pièces pour assembler des châssis sur lesquels vont être installées des pompes... Plusieurs métiers Une entreprise du lavage « multi » métiers, voilà ce qui est le « plus » chez HPP : « Nous travaillons à la fois dans les domaines électrique, électronique, informatique également, pour que les exploitants suivent les opérations d'une activité bien précise, comme par exemple la monétique en temps réel ; nous travaillons également les fluides, la mécanique, le traitement d'eau. Nous développons, concevons et faisons du conseil » explique Sylvain Roberge, gérant de Haute Pression Plus. La « TTPE » comme aime à dire le responsable (qui signifie très, très petite entreprise) a débuté fin 2014, à Argenteuil, puis, au fur à mesure de son développement, a déménagé à Cormeilles-en-Parisis. L'entreprise a traversé, comme tout le reste du secteur, la période Covid, sans cependant changer de stratégie : « Nous proposons à nos clients des produits de qualité et rien d'autre. Nous travaillons toujours en amont en stockant beaucoup de pièces et en faisant en sorte de les avoir toujours en avance, ceci pour assurer une réactivité auprès de nos clients. Car lorsque nous installons nos équipements, nous assurons aussi le suivi », souligne Sylvain Roberge. Haute Pression Plus, de plus petite taille, certes, propose quasi à l'identique ce que l'on trouve chez les « grands ». Grâce à un réseau de sous-traitants, HPP peut travailler sur des chantiers dans toute la France. Equipements multimarques Pour la partie monétique, HPP travaille avec CK Square. Concernant les pompes HP, c'est avec Hawk (Italie). Tout ce qui est lié à l'automatisme est développé en partenariat avec Charbonnier Automatismes. Dans son atelier, qui sert aussi de laboratoire, HPP développe ses propres solutions : des châssis pour des pompes, des armoires électriques, des osmoseurs de 1 à 3 membranes avec transmetteur de conductivité, des modules de lave jantes, des centrales d'aspirations de monnaies (sur mesure de 4 à 30 points déjà réalisés). Lors de la construction ou rénovation d'un centre, tout est testé avant d'être installé chez le client, c'est la règle. « Tout ce que nous pouvons faire en amont demeure un gain de temps précieux, et le jour J nous sommes prêts pour le montage chez le client », explique Sylvain Roberge. « Nous effectuons aussi des tests pour vérifier si certains équipements assemblés ne fuient pas, par exemple, s'ils présentent ou non un défaut. Même l'électronique est vérifiée ainsi que les pompes... ». De l'importance de la prévention Autre point important pour HPP : le préventif. S'il encourage le gérant à « mettre la main à la pâte » pour assurer des travaux d'entretien courant, Sylvain Roberge estime « qu'une station bien entretenue et suivie aura un retour d'investissement rapide et régulier par rapport à une activité où l'exploitant ou bien le personnel est moins présent. » Il faut aussi tenir compte, au départ, de l'emplacement du site, notamment lorsqu'il s'agit d'une création. Concernant une rénovation, il s'agit du choix ou non de s'équiper d'un portique : « Un portique coûte cher, précise Sylvain Roberge, mais bien réglé avec les bons produits, il fait un travail remarquable (lui-même a recours au portique, il est admiratif du nombre de programmes proposés aujourd'hui par rapport à dix ou quinze ans en arrière). Mais je dirais que la haute pression est un outil qui tombe très rarement en panne. Nous conseillons toujours à nos clients 4 pistes haute pression et 2 portiques, plutôt que 6 pistes et aucun portique », renchérit-il. La rénovation, un « plus » Pour qu'une station de lavage « fonctionne au mieux », l'investissement est la clef, estime Haute Pression Plus. Exemple justement chez un de ses clients, tout à côté de leurs locaux. La station de 6 pistes haute pression a été totalement rénovée. La charpente est signée Technolovagem. Innovation sur ce site : la brosse intègre une projection de mousse active plus efficace et plus attrayante visuellement, une demande spécifique pour ce client ! Chaque piste dispose de programmes bien définis avec une signalétique réalisée par HPP et les flexibles sont de couleurs différentes pour un meilleur repérage. Le local technique, divisé en deux parties, comprend une immense armoire électrique située à l'entrée, et à l'arrière le système d'aspiration de monnaie, la chaudière, des réservoirs, un osmoseur et toute une série de pompes. L'ensemble est disposé de manière à pouvoir intervenir rapidement. Un exemple parmi tant d'autres, les gérants de HPP estiment que le secteur du lavage en France va poursuivre son essor. Ainsi au vu du nombre de stations aujourd'hui vieillissantes ou de l'arrivée de nouvelles créations, les demandes de rénovation sont croissantes. FRANÇOIS GILBERT Crédits photos : Gilbert