Dans les Ardennes, du lavage exemplaire !" />
  stationequipeabonnementboutiquepubContactoFB.png

GL&SSA N°94-185 - Juillet/Août 2020 reportage Nouveau Car Wash à Rethel Dans les Ardennes, du lavage exemplaire ! Simple, efficace et pour le moins admirable, le tout nouveau site de lavage Car Wash à Rethel (Ardennes) a tout pour être une réussite. Pour mener à bien ce projet, Gregory Boquet a travaillé avec Christ qui a fourni ses structures et équipements dernier-cri. C'est à l'occasion de sa journée « Portes ouvertes » de ce site de lavage que nous nous sommes rendus à Rethel, ville des Ardennes d'environ 8 000 habitants, située au Nord de Reims et au Sud de Charleville-Mézières... Direction le rond-point menant à la route de Novion via la D985. Le centre « Car Wash », accessible directement du grand rond-point, est implanté tout près du centre commercial Carrefour Rethel... Selon Grégory Boquet, depuis quinze ans dans le lavage, la tâche n'a pas été des plus simples... « Cela paraissait pour certains surprenant de voir un site de lavage aussi près d'un rond-point, mais il fallait bien qu'un jour ce soit possible ! Ce fut, disons, ardu. Ce n'était pas tant le projet en lui-même, car je savais exactement ce que je souhaitais comme type de site de lavage avec ses différents équipements, il a fallu convaincre certaines personnes de sa faisabilité. » Préférant n'en dire plus, on peut imaginer les obstacles classiques : complications administratives, plans différents, aménagement tout autre du terrain actuel, etc., des obstacles que Grégory Boquet a pu surmonter grâce à la clarté de ses arguments et il a été convaincant. Avec les quinze ans d'expérience dans le lavage, il aurait été incompréhensible que ce projet ne puisse pas voir le jour. Il a fallu tout de même trois ans, comprenant démarches, permis, construction, sans oublier la récente crise sanitaire qui a tout bloqué. Signé Christ et Boquet Tout l'installation (structure, deux pistes HP, deux autres pour des rouleaux Varius 1 + 1, local technique, aire d'aspirateurs avec centrale d'aspiration et abris) est signée Christ, mais aussi Boquet : « Je suis client Christ de longue date et ''ambassadeur'' de la marque, poursuit Grégory Boquet, je connais la qualité de leurs produits, mais j'avais décidé pour le site de Rethel d'en faire un d'excellence, peu importe le prix. » Dans une autre vie il a été réparateur de presses, mais un jour il a décidé de changer de métier : « Cela devenait un métier comportant des risques. Un ami qui travaille dans le lavage m'a dit qu'il y avait de l'avenir dans ce secteur et il n'avait pas tort. Il se trouvait que nous avions deux sites de lavage à Rethel totalement à l'abandon. Je les ai rachetés. Tout a été rénové et c'est reparti parce que je me suis impliqué. Avec mes connaissances en mécanique, l'aide de mon père également dans l'automobile (garagiste), j'ai beaucoup appris ». Aujourd'hui, il a trois sites. Conseils et réponses Lors de ses portes ouvertes, fin juin, c'est Grégory Boquet qui conseille ses confrères et leur montre en détail son projet et répond à toutes les questions : « Pourquoi ce choix, plutôt qu'un autre ? ». Une discussion prend forme sur l'aire d'aspiration, la position des tuyaux y est par exemple débattue... Au milieu de professionnels qui s'étaient déplacés pour découvrir le nouveau site Car Wash (Cyrille Baliki et Jean-Marie Widehem entre autres), de nombreux clients arrivent, en particulier des femmes : « J'ai une importante clientèle féminine, confie Grégory Boquet, je pense qu'elles se sentent rassurées... ». Nous lui précisons que c'est sans doute aussi à cause de la propreté ; il répond qu'il a investi notamment dans une balayeuse mécanique fabriquée en Italie qui fait un travail remarquable. Il suffit de pousser l'engin et il récupère petits objets et saletés qui traînent et fonctionne sur le même principe que notre balai « Bissel ». Aucune accumulation d'eau ! Le site a été conçu pour qu'aucune flaque d'eau ne s'accumule, chaque piste ayant été réalisée avec une surface ayant une certaine inclinaison pour dégager au plus vite eau usée et produits. Le site est doté du système Fontis de Christ, révolutionnaire, qui permet de recycler l'eau (pistes HP et portiques) avec le principe du recyclage par « cascade » et filtration affinée. 30 m3 / heure peuvent ainsi êtres recyclés, puis reversée dans l'alimentation en eau des portiques. Le centre a aussi recours à une eau traitée. Le grand local technique, qui fait la taille d'une piste, est sur deux niveaux. Voulu ainsi pour plus de volume, d'espace de travail et de disposition des équipements (cuves, pompes, produits...). Il y a deux pistes haute pression avec un espace pour une troisième, et deux autres avec rouleaux. Ces derniers sont les nouveaux Varius à deux châssis. En tant qu'installation double, cette station de lavage dite « coéquipier » dispose d'un portique pour le séchage et un pour le lavage à la brosse. Grâce à cette distribution, il est possible d'effectuer en parallèle plusieurs fonctions en un passage. De cette manière, un lavage à la mousse active, le lavage à la brosse, la cire de séchage et le séchage sont, par exemple, réalisés en deux passages uniquement. La chimie est également bien répartie avec cette configuration. Les sécheurs spéciaux avec une puissance de séchage d'un total de 16 kW permettent même d'éliminer l'eau sur les véhicules en un seul passage de séchage. Bien évidemment, Car Wash a adapté les programmes selon ses besoins ; sur l'affiche à côté de l'arceau présentant toutes les fonctionnalités et les instructions et recommandations, il est proposé 7 programmes avec, pour chacun, le tarif et ce qui est inclus. Premier prix d'appel : 6 euros (comprenant le séchage). Sur le premier châssis du Varius, deux écrans led permettent de guider le conducteur pour placer son véhicule avant tout démarrage du programme, les écrans sont également personnalisables pour communiquer des messages et des promotions par exemple. Au sol, un éclairage led de plusieurs couleurs défile pour aider le conducteur à se positionner. D'ailleurs, Grégory Boquet a voulu que toute sa station puisse être éclairée, et les panneaux (dits « acrotères ») en partie supérieure indiquant le nom du site et l'inscription « Christ Wash Systems » sont visibles de jour comme de nuit : l'éclairage a été aménagé de manière à ce qu'il projette une lumière intense dans les panneaux recourbés vers l'intérieur... Autre innovation : Car Wash a intégré l'éclairage « Wash Vegas » qui consiste à illuminer un poteau. « J'ai voulu pour ma station verte et noire des poteaux peints en noir, éclairés led, explique Grégory Boquet, pour que ce soit joli à regarder, car le noir ça a aussi une certaine classe... » Sans être clinquant, le centre de lavage Car Wash est très visible de loin et on a envie d'y venir : « Je compare une installation de lavage à une salle de bain : on y vient pour se laver, tout doit fonctionner impeccablement, ça doit être propre, et il faut que le client reparte satisfait, analyse Grégory Boquet, une station où on ne trouve pas ces critères va très rapidement faire parler d'elle en mal. A la longue, le bouche à oreille peut tuer un business, comme, au contraire, le rendre rentable. » Côté haute pression, la simplicité et le pratique sont de rigueur. Séparées par des vitres, elles disposent d'une borne avec un code couleur, vert, rouge et bleu : ce qui correspond au prélavage avec le pistolet « Bubble gun » vert (mousse et cire), la brosse pour enlever les dépôts (brosse douce et naturelle de couleur rouge) et le jet de haute pression (bleu). Les bras articulés des tuyaux aménagés au-dessus (la hauteur autorisée ici est de 3,20 m maxi) sont décalés de manière à ne jamais se mêler. La borne avec des boutons correspondant aux fonctions (avec code couleur aussi) ainsi qu'un panneau d'information précisent chaque étape pour un lavage à la lance réussi. L'eau, bien entendu, s'écoule au centre de la piste, sans jamais s'accumuler. Très important également à souligner : les différentes options proposées par la borne de programmes se font aussi vocalement. Cette option appelée « Voice assist » constitue un atout majeur dans l'aspect « Premium » de la station. Le « Voice assist » permet de mieux informer le client. Cette fonction, très utile et pratique, permet de mieux guider le client lors de ses étapes de lavage : chez Christ, on n'a pas pensé qu'aux tuyaux et aux codes couleur ! Un assistant est une garantie d'un lavage réussi ! Tuyaux avec poulies En ce qui concerne l'aire d'aspiration, elle est vraiment optimale, grâce tout d'abord, à la disposition des tuyaux qui ne trainent pas au sol grâce à une poulie de renvoi. Située à droite dans une immense armoire, on trouve la turbine, les connections électriques et la poubelle sur roulettes. Celle-ci, par simple action du pied sur un levier et sans aucun effort, se désolidarise de la turbine pour être vidée. Très simple d'utilisation. D'autre part, la turbine, placée loin des tuyaux, fait peu de bruit. Le tuyau, en haut, « suit » les mouvements. Les abris de couleur vert, signés Abri et Technologie protègent de la pluie ou du soleil. Enfin, l'aménagement du site fait qu'un client sortant d'une des pistes ne se croise pas avec un autre, l'espace étant important pour manœuvrer les véhicules. De même, à l'entrée, une ligne blanche au sol indique le lieu d'attente soit pour la piste HP, soit pour les rouleaux. Pour payer c'est aussi très simple : la borne EAS Cap Monétique accepte cartes bancaires, pièces et billets pour obtenir des jetons. Car Wash a également ses cartes d'abonnement pour régler l'ensemble des services sur son site. Un centre de lavage intelligemment aménagé, fruit de plusieurs années d'expérience. Le succès est au rendez-vous. FRANÇOIS GILBERT Le tout nouveau centre Car Wash à Rethel est géré d'une main de maître par Grégory Boquet . Ci-dessus, le site de nuit visible de très loin grâce à la disposition de l'éclairage. Ci-dessus, les pistes HP séparées de baies vitrées et à droite, le pistolet vert « Bubble gun » pour répandre la mousse active (antidémoustiquant entre autres)... Borne de la piste HP et détail du code couleur pour chaque étape de lavage. VARIUS 1 + 1 : UNE NOUVEAUTÉ TRÈS TENDANCE La station Varius 1 + 1 combine plusieurs fonctions, ce qui est une garantie d'un lavage impeccable. Le principe de fonctionnement du Varius 1 + 1 est le suivant, chaque châssis pouvant se déplacer de manière indépendante. : Étape 1 - Le véhicule se positionne avant le portique de séchage. Le portique de lavage se trouve en position initiale derrière. Étape 2 - Le portique de séchage se déplace en position d'attente à l'entrée du hall. En fonction de l'équipement, le lavage haute pression et l'application de la mousse sont effectués pendant la course. Étape 3 - Le portique de lavage en aval démarre en même temps que le lavage. Étape 4 - La cire de séchage ou de conservation est appliquée en plus lors de la marche arrière du portique. Étape 5 - Le portique de séchage en aval démarre avant la fin du lavage. Pour optimiser le temps, le séchage du véhicule est effectué en une seule opération  ! Une fois le véhicule bien placé (via des infos des écrans led), le client se retrouve devant cette grande arche l'informant des différentes prestations (photo du haut), les tarifs étant indiqués en haut à droite de la borne. Le portique Varius 1 + 1 entre ensuite en action. Après le pré-lavage, les brosses à l'avant se mettent à tourner en épousant la forme de la carrosserie, et en même temps des jets d'eau puissants démarrent sur le 2e châssis Varius... S'en suivent cire, polish, séchage... Photos du haut, le local technique aussi large q'une piste, pour y entreposer équipements et produits... Ci-dessus, l'aire d'aspiration et à droite, une démonstration avec le système de tuyau avec poulie. Une fois le passage terminé, le tuyau se rétracte pour éviter tout contact avec le sol. Crédits photos : François Gilbert