Un site internet pour valoriser votre centre" />
  stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°95-186 - Septembre/Octobre 2020 communication Site Web Un site internet pour valoriser votre centre Selon la typologie des clients (retraités, jeunes actifs, mères ou pères de familles, professionnels...), certains outils sont certes plus efficaces que d'autres pour communiquer. Mais le site internet fait figure de dénominateur commun entre ces diverses clientèles : c'est la base à laquelle elles peuvent toutes se référer pour obtenir des informations sur votre offre. Un site comme portrait de votre activité Un nom de marque vous trotte dans la tête... L'avez-vous vu dans une publicité ? Ou un ami vous en a-t-il parlé ? Comment en savoir plus ? Nul doute que vous pensiez alors à internet pour vous seconder dans votre enquête ! Et la plupart du temps, vous avez raison de vous fier à lui : il vous indique le site correspondant, et en quelques clics seulement la plupart du temps. Et vous voilà informer... Pour peu, bien sûr, que la société qui vous intrigue ait bien un site internet et que, si tel est le cas, il soit à jour et efficace ! Aujourd'hui, exister sur internet s'avère donc des plus essentiels pour fédérer vos clients déjà acquis et vos prospects. Site internet vs compte facebook A noter cependant la réserve de certains qui estiment suffisante une page facebook pour être présent sur la toile. Qui estiment qu'un site internet n'apporte pas grand-chose de plus. Pourquoi pas. Mais il faut tout de même prendre en compte alors le fait que tout le monde ne consulte pas Facebook. En n'étant visible que sur ce réseau, vous risquez de vous couper d'une partie de votre clientèle. Ajoutons que ceux qui ont un compte Facebook ne sont pas toujours très actifs en ligne. Notons également que si la réputation de Facebook a déjà été mise à mal par le passé (une potentielle baisse de sa fréquentation), celle de l'internet en globalité a peu de chance de l'être. Mieux vaut sans doute dépendre d'un réseau dont la réputation et la pérennité sont assurées, non ? Un site internet comme centre névralgique Il en va de même pour les autres réseaux tels Instagram, Twitter, ou même LinkedIn surtout, pour ce dernier, axé sur les relations entre professionnels. Bien entendu, ces canaux de communication ne sont pas à négliger et peuvent très bien être exploités en complément du site web, en y renvoyant dès que possible pour que ce dernier soit consulté largement. Vous pouvez faire des annonces épisodiques sur vos réseaux par le biais de messages concis et visuels impactants, et renvoyer pour « en savoir plus » sur une page « Actualités » par exemple, de votre site. Cette page-là délivrant des infos sur les diverses opérations promotionnelles ou autre, que vous menez régulièrement. Ainsi rassemblées, elles seront gages du dynamisme de votre centre au fil des mois ! Pensez également à l'appendice nécessaire de tout site internet : la lettre électronique ou newsletter. Il s'agit d'un bulletin d'informations concernant votre centre. Elle est envoyée régulièrement par mail à vos contacts et son contenu propose des liens qui mènent clients et propsects sur les pages de votre site. Ces lettres permettent d'assurer une certaine fréquentation sur votre site. Elles proposent aux visiteurs de découvrir plus avant votre centre en consultant, de clic en clic, d'autres pages de votre site. Bref, voici comment créer ou renouveler votre site internet. Guillaume Blanc, spécialiste en création de site internet pour les TPE notamment, et basé à Limoges, a bien voulu nous éclairer. Réfléchir pour agir Le site internet est un espace où vous vous présentez. C'est pourquoi Guillaume insiste sur le fait de surtout bien réfléchir en amont de la création d'un site internet, pour que cette vitrine visuelle vous ressemble. « Objectif(s) de cette création, cible(s) envisagées, disponibilité de la personne qui va s'en charger, budget prévu pour ce développement... Il faut vous poser les bonnes questions sur tous ces sujets ». Certaines concernent le contenu : ce que vous voulez mettre en avant à propos de votre centre, des prestations proposées, de vous... A qui vous vous adressez ? Sur quel ton vous désirez le faire : convivial, officiel, détendu, sérieux... ? Mais ces questions, et donc les réponses que vous devez y apporter, touchent aussi au contenant : le type de site que vous allez mettre en ligne, les animations visuelles désirées, les outils de navigation... S'il s'agit d'une refonte... Si vous avez déjà un site internet et qu'il s'agit d'une refonte, aidez-vous des indicateurs chiffrés que vous avez déjà à votre disposition pour orienter votre réflexion : il s'agit des statistiques de votre site que vous livre votre hébergeur. Ainsi pouvez-vous y détecter les préférences de vos visiteurs et les prendre en compte dans votre nouvelle version. Attention à ne pas se limiter à ces données non plus. Ce qui n'est pas proposé ne peut être apprécié : n'hésitez donc pas à présenter du contenu inédit, voire original... même si, et pour cause, il n'y a pas encore de chiffres pour en valider la pertinence.. De la conception à la réalisation Fort de toutes ces réflexions, vous aboutissez à une arborescence pour votre site : il s'agit de sa structure, de son organisation. Concrètement, cela ressemble à un arbre généalogique ou un organigramme, dont les branches représentent des rubriques majeures et des subsidiaires. Elles comprennent l'ensemble des informations précises concernant votre centre bien sûr, mais aussi des pages plus générales, cependant indispensables. Par exemple, la foire aux questions (FAQ), qui vous évite d'être débordé par des demandes de renseignements. Également, le formulaire de contact. Mais aussi des pages dédiées aux témoignages, options... Une prise de recul Notez que cette étape permet souvent de clarifier son offre, ses destinataires, la façon dont on articule ses différentes parties, des éléments qui y manquent parfois, ou des idées de développement logiques... Un travail qui apporte donc souvent beaucoup, au-delà même de la création du site à proprement parler : vous consignez-là les composantes de votre activité et les articulez selon votre stratégie de développement. C'est ainsi, armé de cette arborescence, que vous pouvez passer ensuite à la création proprement dite de votre site. Un budget limité Si vous disposez d'un budget limité, vous pouvez vous-même utiliser des « templates », en d'autres termes des structures déjà toutes prêtes de site internet. Il en existe une multitude,à vous de choisir celles qui vous conviennent le plus. Vous les trouverez sur des sites de création de sites tels que Wix, Jimdo, Word Press... Le plus souvent gratuites pour les formes les plus simples de site, ces interfaces proposent des options payantes pour intégrer des services supplémentaires à proposer à vos visiteurs. Vous n'avez ensuite qu'à insérer votre propre contenu (textes et visuels) dans les pages prémaquettées. Pour un site vitrine classique, c'est donc une bonne solution que de vous y mettre vous-même. Mais, attention, cela peut vous prendre pas mal de temps et certaines manipulations ne sont pas tout à fait innées. Précautions d'usage En plus du temps que vous aurez passé à réfléchir avant sur le contenu de votre site, il vous faut donc prévoir du temps pour sa mise en ligne. Vous veillerez bien sûr à ce qu'il n'y ait pas de fautes d'orthographe ou de syntaxe dans les pages de votre site. Cela pourrait, pour certains internautes au moins, faire mauvais effet. Relative simplicité de création, rapidité de la mise en ligne, coût modeste... L'autre avantage de cette solution, c'est que vous êtes propriétaire de votre site et qu'ainsi vous contrôlez pleinement son développement. N'hésitez pas à vous faire aider par un professionnel de l'informatique si vous n'avez pas une appétence minimum pour la chose informatique. Selon Guillaume, il faut prévoir un minimum de 2 300 ? pour une telle prestation. Le montant évolue ensuite selon vos désidérata. Un site plus élaboré Si vous disposez d'un budget plus conséquent, votre prestataire part alors d'une feuille blanche et imagine un site à votre image. Il est donc unique ce qui, dans un secteur concurrentiel, peut constituer un vrai atout différenciant sur le net. Mais ce type de sites, logiquement, s'avère plus onéreux. Environ 4 000 ?, selon Guillaume, sont à prévoir pour leur développement. Et l'accompagnement par un professionnel, est alors indispensable. Votre prestataire vous aide alors à établir un compromis entre ce qui vous plairait et ce qui s'avère le plus attractif pour vos visiteurs. Et il porte attention à ce que vos choix suivent une certaine logique : « Un site internet, précise Guillaume, n'est pas une somme de fonctionnalités proposées les unes à côté des autres, c'est une structure globale qui donne naissance à un vrai outil de communication pensé selon une stratégie prédéfinie, insiste-t-il. » Bien sûr, à ce moment de la création, il doit y avoir des échanges entre votre prestataire et vous-même : pour clarifier certains points, pour envisager des développements supplémentaires... De l'arborescence au site fini Puis, quand tout est opérationnel, que cette arborescence a été traduite en langage informatique, c'est la période de test qui vient. Elle n'est pas à négliger, car mieux vaut mettre en ligne, et donc à disposition du grand public, un site de qualité et stable. C'est de l'image de votre centre qu'il s'agit là aussi ! Enfin, vous vivez le lancement de votre site : un moment de satisfaction bien sûr, mais aussi de stress engendré par les inévitables bugs informatiques. Pensez donc à communiquer sur l'existence ou la refonte de votre site avec un peu de décalage, justement pour éviter que vos visiteurs ne se heurtent à ces petits dysfonctionnements des débuts. Un site à suivre Pour vous assurer que votre site atteigne bien vos objectifs, il vous faut intégrer des outils qui vous livrent des statistiques concernant la façon dont les internautes naviguent dans vos pages. « Certaines concernent la façon dont les internautes arrivent sur votre site, explique Guillaume, d'autres vous indiquent ce qu'ils font une fois connectés, leurs préférences en termes de thématiques abordées sur vos pages, le temps qu'ils dédient à leur consultation... Bref, ces données vous aideront à ajuster le contenu et le parcours de visite de votre site. Vous l'aurez compris, un site web est toujours en évolution. » MARIE MARTIN Guillaume Blanc, spécialiste en création de site internet pour les TPE, conseille de bien réfléchir en amont de la création d'un site internet, pour que cette vitrine visuelle soit au plus proche du propriétaire du centre. Il existe des outils qui permettent d'obtenir des statistiques sur la façon dont les internautes naviguent dans les pages, « ces données vous aideront à ajuster le contenu et le parcours de visite de votre site », indique Guillaume Blanc. LES ASTUCES DE GUILLAUME Un prestataire de qualité « Bien choisir un prestataire, pour qu'il soit fiable et donc ne risque pas de mettre la clé sous la porte, c'est primordial. D'autant plus que c'est lui qui s'occupe de l'hébergement de votre site (sa présence technique sur internet) : le serveur qui stocke toutes vos données tourne tout le temps. Il doit donc être maintenu en bon état dans un lieu sans danger. » La technologie au service du message « Souvent, en page d'accueil, mes clients désirent mettre un carrousel (des photos qui se succèdent sur l'écran) par exemple, mais sans avoir les visuels intéressants, ni logiques à insérer dedans. Il ne faut pas vouloir dupliquer à tout prix sur son propre site, un élément graphique ou technique apprécié sur un autre site que l'on a aimé. Ce qui doit primer dans vos choix, c'est avant tout l'esprit de votre présence sur internet en cohérence avec ce que vous êtes, vous. » Le fameux référencement « Pour faire connaître votre site, il ya notamment le référencement. A la suite d'une recherche thématique, arriver sur la première page de l'interminable liste proposée par les moteurs de recherche, est un gage de fréquentation élevée. Alors, pour faire partie du peloton de tête, deux possibilités s'offrent à vous. Rétribuer une régie publicitaire ou un spécialiste du référencement, ou alors, pratiquer le référencement naturel : votre prestataire peut vous conseiller sur les contenus et les liens à établir pour attirer l'attention des moteurs de recherche. Il s'occupe ainsi des éléments à leur fournir pour que vous « existiez » sur le web. Vous pouvez tenter vous-même ensuite de travailler à cette visibilité sur le net, mais attention, car cette tâche est aussi très chronophage ! » « Un site internet, c'est une structure globale qui donne naissance à un vrai outil de communication pensé selon une stratégie prédéfinie » , insiste Guillaume. Crédits photos : Martin et X D.R.