stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°95-186 - Septembre/Octobre 2020reportageCentre WashTec à VannesCentre WashTec à VannesGrand comme un « hyper »Implanté dans une vaste zone commerciale, lesupermarché Leclerc met à la disposition de ses clients un centre de lavage pas comme les autres... C'est l'un des plus grands en France et qui fait la fierté de WashTec. Voici pourquoi.C'est un centre de lavage surprenant par sa conception que l'on trouve dans la zone commerciale du Parc Lann à l'Ouest de Vannes (Morbihan)... Ouvert depuis le début de l'été, il est de fait à la hauteur de « l'hyper » Leclerc attenant, c'est-à-dire gigantesque, avec plusieurs services, dont une station-service, un centre de lavage véhicules utilitaires (Vuls), camping-cars, bateaux et son mégacentre de lavage autos avec pistes de gonflage, pistes haute pression et portiques... Rien à voir avec les classiques stations de lavage qui ont poussé dans le paysage français ces dernières années au sein des « GMS » (ou grandes et moyennes surfaces). Un secteur très prisé par WashTec qui propose plusieurs solutions avec cette idée pour les gérants de GMS de se « démarquer de la concurrence, de fidéliser encore davantage sa clientèle. »Retour en 1999Responsable des centres de lavage VUL et autos, Valéry Lanoë est un passionné de son travail, lui qui est arrivé justement lorsque le centre Leclerc a vu le jour, il y a près de vingt ans : « Avec le supermarché, a été créée une station-service, c'est un peu ce qui se fait maintenant, un peu partout... Mais ils ont pensé au lavage et à cette époque ; l'idée était d'aménager trois pistes haute pression et un portique, juste à côté de la station... Ça à très, très bien marché pendant vingt ans... Mais le souci c'est que l'on s'est très vite retrouvé dans une situation de saturation où il devenait impossible de gérer l'attente et l'espace pour les véhicules qui faisaient la queue, on perdait des clients. »Qu'à cela ne tienne, le centre Leclerc décide d'ajouter un deuxième portique, du haut de gamme (en 2012). Mais le centre est victime de son succès ! « On avait une forte affluence quasiment en toute saison, surtout aux beaux jours, raconte Valéry Lanoë, et il bien fallu un jour plancher sur un nouveau projet. »WashTec conseille, implanteLe responsable du lavage, qui adhère totalement à l'esprit Leclerc, c'est-à-dire « servir le consommateur avec des biens et des services accessibles et de qualité au plus grand nombre » comme l'explique la marque, tout en alignant des prix bas, ne peut imaginer une « extension » du centre de lavage implanté à côté de la station-service. « Il y avait ce terrain, au-dessus, et parallèle au supermarché, juste devant le grand parking. On s'est dit « pourquoi pas ?» De là, le projet a démarré » poursuit Valéry Lanoë. WashTec est impliqué dans le projet, les sites de lavage (VUL et autos) sont d'ailleurs totalement équipés par le fabricant, mais en revanche, l'hyper y a apposé ses couleurs et messages (voir plus loin).Le terrain, en pente, a donc dû être reconfiguré pour la nouvelle implantation. Le nouveau centre parallèle au grand parking, prend la forme d'un grand rectangle. Un site tout en « longueur », qui, du fait de sa configuration, permet d'y accéder facilement dans un sens et ressortir de l'autre, par le fond. Un fléchage au sol et des indications claires sur la structure supérieure facilitent les choix entre l'espace gonflage et d'aspiration (deux pistes), haute pression (trois pistes) ou portique (au nombre de quatre).Implantationd'un système de recyclage d'eauLe centre de lavage Leclerc est surélevé ce qui a permis de faciliter l'aménagement de toutes les infrastructures : les évacuations des eaux usées, les différentes alimentations aux pistes de haute pression et des portiques, mais surtout plusieurs cuves de décantation (six au total). Des cuves qui contribuent au recyclage de l'eau des portiques uniquement. Ainsi, 50 % de l'eau est recyclée. Le local technique abrite d'ailleurs l'ensemble des équipements et pompes pour réinjecter l'eau dans le système. Dans le cas du centre Leclerc, il est totalement autonome en eau puisque lors de ses premières installations, il avait aménagé un réservoir à cet effet.Néanmoins, il s'agit d'une excellente initiative, puisque pas plus tard qu'à la mi-août, en raison de la sécheresse, la préfecture du Morbihan a demandé à tous, professionnels et particuliers, d'économiser l'eau. Ce n'est pas le seul département à avoir lancé une vigilance sécheresse cet été...Très grossecapacité d'accueilLe site de lavage Leclerc peut aisément accueillir 6 voitures à la fois par poste (3 sur les pistes HP et 3 autres aux portiques) et en faire patienter 2 à 3 d'autre part, soit au total 12 à 18 véhicules, sans compter celles qui attendent pour passer aux aires de gonflage et d'aspiration. En moyenne, il faut patienter 15 à 20 minutes selon le choix de programme qui est fort complet en ce qui concerne les portiques.Par un affichage sur le cercle central des portiques « Softcare » (SoftCare2 Pro,) le client est invité à s'avancer (un feu sur le châssis à gauche va lui indiquer s'il a atteint la butée). En sortant de son véhicule, et après avoir fait son choix de programme (3 ? minimum intégrant le séchage baptisé « Classique », 10 ? coût maximum pour le « Top Brillance »), le client se positionne habituellement à la hauteur de la borne. Celle-ci est couverte, un souhait voulu par l'hyper Leclerc : « C'est une cabine, explique Valéry Lanoë, responsable, s'il pleut ou bien qu'il y a du vent, le client est à l'abri ».De puissantsjets rotatifsPendant ce temps-là, le portique Softcare démarre ses buses puissantes (appelées TurboNozzles). Elles sont positionnées à l'intérieur du châssis, de chaque côté et sur une barre horizontale. Il s'agit de jets rotatifs extrêmement puissants qui éliminent encore plus efficacement les salissures et la boue sur l'avant, l'arrière et les bas de caisse du véhicule.La buse de toit rotative et multifonctionnelle baptisée FlexStream intègre trois fonctions : application de produits de lavage, lavage haute pression et séchage. Encore plus efficace grâce à sa rotation complète permettant un suivi optimal du profil du véhicule. Le lave-roues est également équipé de ces buses et assurent une propreté impeccable même avec des jantes de 21?.Le véhicule est ensuite recouvert d'une mousse qui va éliminer les saletés sur l'ensemble de la carrosserie. Pour info et compléter idéalement le prélavage mousse standard, WashTec propose son « FoamSensation » qui recouvre le véhicule d'un épais rideau de mousse, éclairé par des led de différentes couleurs. Les brosses, des « SofTecs » (de type microfibres), peuvent être composées de filaments plus fins (sur SofTecs²), et lavent ainsi plus efficacement dans les fentes, les jointures et autour des angles des carrosseries. Oscillantes, les brosses de côté permettent également de bien épouser les formes des voitures ; elles sont particulièrement efficaces sur l'arrière (pare-chocs arrière et montants de toit). Le centre de lavage Leclerc propose aussi le lavage haute pression de la caisse, le prélavage intensif et la cire de protection.Le séchage est extrêmement efficace également. La buse de toit pivotante a été pensée et mise au point pour un meilleur résultat de séchage (elle est pivotante de série). Notons que l'ensemble des étapes est très silencieux, une réduction du niveau sonore très appréciable.A noter que pour faciliter le nettoyage au sol des pistes des portique, WashTec a aménagé des prises pour y brancher une lance prévue à cet effet. Pratique.Haute pression, mode d'emploiQuatre lances permettent d'être utilisées au choix : celle placée à côté d'un bandeau rouge est dédiée aux jantes, la lance près de celui de couleur vert pour toutes les étapes de haute pression (lavage, rinçage, finition). De l'autre côté de la piste, le client peut recourir à deux autres lances : brosse (repérable par un bandeau orange) et mousse (le canon en mousse - bandeau bleu).La borne, très facile d'utilisation (paiement comme pour les portiques par ailleurs par jetons, carte d'abonnement, carte bancaire sans contact) propose une sélection de 6 programmes au choix : lavage jantes, canon à mousse (c'est habituellement la première étape sélectionnée dans le cycle du lavage), le lavage haute pression eau chaude, le lavage brosse avec mousse, le rinçage haute pression et le rinçage lustrant. Les programmes sous forme de couleurs correspondent à la lance qu'il faut prendre. Le paiement donne un temps « X » qui peut être prolongé pour accomplir, si on le souhaite, l'ensemble du cycle.Aire d'aspirationet de gonflageUne fois le lavage terminé, le client peut se rendre à l'aire d'aspiration et de gonflage (qui est également couvert). Ces services sont entièrement gratuits, encore une volonté de Leclerc. De grandes poubelles blanches de part et d'autre de l'aire sont à la disposition des clients. Des tape-tapis équipent chaque côté du revêtement en ciment surélevé sur lequel ont été aménagés les appareils.Logos, messages, abonnementsLe site de lavage affiche messages ou fait la promotion de ses cartes d'abonnement. A côté du local technique a été aménagée la borne distribuant cartes et jetons. A gauche de celle-ci, les choix proposés permettent aux clients de connaître le « bonus » obtenu. De même, un grand écran (qui n'était pas encore activé au moment de notre reportage) peut informer davantage les clients sur les promotions éventuelles.Le tarif est parfois indiqué sur l'une des parois du lavage VUL-Camping cars, exemple : la haute pression est à partir de 1 ?. Sur une autre (côté site de lavage autos) on peut y lire : « Lavage révolutionnaire anti-rayures à prix Leclerc ! ». De quoi attirer de nombreux clients, qui en sortant de l'hyper n'ont qu'une envie, le tester... et pour y revenir, étant donné sa convivialité, propreté et simplicité d'utilisation des machines.Plus que jamais, le centre de lavage réalisé par WashTec à Vannes est l'un des plus grands, certes, mais des plus complets en ce qui concerne les équipements de lavage, car il réunit l'ensemble des services sous un même toit.FRANÇOIS GILBERTValéry Lanoë devant le nouveaucentre de lavage signé WashTec.Il est situé juste en face del'hyper Leclerc de Vannes(photo du haut).Dans l'espace « Lavage premium », les clients bénéficient de la technologie des portiques mise au point par WashTec. Photos ci-dessus et ci-contre, le SoftCare en pleine action.Le local technique, aménagé au centre du site qui a été bâti sur un espace surélevé, renferme l'ensemble des équipements nécessaires au bon fonctionnement des machines. Il abrite également le système de recyclage d'eau des portiques. L'espace « Lavage rapide »comporte deux autres portiques, soit quatre au total pour ce centre. Ce nombre permet d'éviter de longues attentes, notamment le week-end.L'aire réservée au lavage haute pression est vaste. Tout à côté se trouvent les aspirateurs et le gonflage (qui sont gratuits). Pour les pistes HP, un code couleur a été mis en place pour repérer le type de lavage souhaité (correspondant aussi à la lance). On doit appuyer sur le bouton de la borne(reprenant les codes couleurs et infos)pour choisir son lavage...UN CENTRE DE LAVAGE DÉDIÉ AUX VUL, CAMPING-CARS ET BATEAUXAttenant à la station-service Leclerc, l'ancien centre de lavage a été remis au goût du jour avec des équipements de pointe WashTec.Avec une hauteur limitée à moins de 3 m, ce centre de lavage, qui était celui d'origine, a été totalement rénové. Il dispose d'un portique WashTec SoftCareClassique extrêmement compact et d'une piste haute pression (également couverte), munie de deux passerelles latérales pour accéder au toit du véhicule. Pour laver les bateaux à la lance, c'est également très pratique, la piste est par ailleurs largement dimensionnée pour les remorques.L'avantage de cette aire de lavage c'est qu'elle est large et permet aux véhicules utilitaires de manœuvrer facilement sans contrainte d'obstacles.Une borne avec l'ensemble des programmes proposés commande le portique et une autre, la piste haute pression. Le site est aménagé pour pouvoir accueillir une autre installation.Le site réservé aux VUL, camping-cars et bateaux se trouve à côté de la station-service. Les pistes et l'entrée sont larges pour pouvoir manoeuvrer au besoin. Le lavage en hauteur se fait par le biais de deux passerelles.Photos ci-contre : la cabine abritant la borne des portiques et celle pour obtenir des jetons et des cartes d'abonnement aux différents tarifs (photo du haut pagesuivante)... Ci-dessous, le totem avec les tarifs portique.Les clients ne sont jamais perdus dans ce centre en linéaire. Ils peuvent choisir leur lavage dès leur entrée sur le site. Des panneaux et des indications au sol ont été aménagés pour les guider efficacement.LECLERC, CE N'EST PAS QUE DE L'ALIMENTAIRECréée à Landerneau en Bretagne début des années 50, et après une première enseigne de vêtements, Édouard Leclerc ouvre son premier hyper en 1964.L'enseigne bleue et orange regroupe des magasins en « coopérative », donc indépendants. Edouard Leclerc, fondateur du premier hyper à son nom, est le père de Michel-Edouard Leclerc, qui est justement président du « Comité stratégique des centres de l'enseigne » qui constitue une coopérative de commerçants... L'objectif est de vendre des produits de consommation en respectant une politique de prix stricte, avec l'idée d'acheter moins cher et d'éviter les intermédiaires...Aujourd'hui, Leclerc représente « 133 000 collaborateurs qui font avancer le Mouvement en France. Ils se répartissent sur tout le territoire dans 721 magasins (hypers, supers et express), 690 Drives, 2 541 enseignes spécialisées et les centrales d'achat nationale et régionales » peut-on lire sur le site www.mouvement.leclerc.Il y a aussi tout un tas de services qui voient le jour dans le domaine de l'auto : en 1998 il ouvre son premier centre auto (Châlons-sur-Marne)... L'année suivante, il inaugure sa première station-service sur autoroute. Le lavage suit, mais l'hyper Leclerc de Vannes est une exception, puisque c'est son site le plus important qui est aussi une vitrine pour WashTec.Leclerc fait sa pub à sa manière invitant ses clients à tester les portiques WashTec (photo ci-dessus) ou le lavage haute pression (photo ci-contre) à des prix très attractifs... Crédits photos : François Gilbert