stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°98 - Mars/Avril 2021 reportage Tunnels de lavage 14 Au royaume du « très grand » Le choix d'un tunnel de lavage s'impose là où le passage est très important, car il s'agit d'un système de lavage « à la chaîne ». Avantage du tunnel : il peut laver plusieurs voitures à la fois ce qui limite les files attentes. Pour cela, il faut bien évidemment un grand espace ! On dira d'un tunnel de lavage qu'il est « une succession d'appareils que l'on va retrouver dans un portique, le tout aménagé sur plusieurs mètres ». Auparavant, le client choisi ses options de lavage. Puis le véhicule, ainsi que d'autres qui le suivent, avance grâce à un convoyeur au sol pour passer plusieurs étapes : prélavage, rinçage, mousse, brosses, et enfin rinçage, polish et séchage... Le client habituellement est au volant de son véhicule, ou bien s'il est claustrophobe, suit à pied sa voiture via un couloir vitré... Rappelons que l'on doit la naissance des premiers tunnels de lavage aux Américains Frank McCormick et JW Hinkle dans les années 40. Ils ont ouvert la première « buanderie pour automobile » dans la ville de l'auto, Detroit (Michigan)... La curiosité et la fascination pour tout ce qui est moderne, inspirent six ans plus tard Thomas Simpson qui réalise le tout premier système de lavage automatisé, y intégrant même un petit dispositif de séchage en fin de course... Mais tout s'accélère dans les années 50, et à Seatle (côte Ouest américaine), les frères Dean et Eldon Anderson inventent ce qui sera le premier système tout automatisé, sans aucune intervention manuelle, d'un système de lavage combinant plusieurs fonctions... Outre Atlantique les tunnels de lavage sont devenus rois et ont l'avantage de pouvoir accueillir des clients en toute saison, l'automobiliste américain étant surtout très friand du « Drive » en restant assis dans son auto. Bref, ce n'est pas du tout le client pour la piste HP ! « Copié-collé » en Allemagne ? Est-ce la folie des grandeurs qui a atteint nos voisins Outre-Rhin où le car wash est une « institution » ? Pour preuve, les exploitants y mettent les moyens, comme Mr Wash à Aix-la-Chapelle, tout près de la frontière française. De l'extérieur on dirait un centre commercial ! Pour éviter les embouteillages, les clients avancent deux par deux sur un itinéraire balisé encourbes avant d'arriver à l'entrée du tunnel... Ou plutôt plusieurs entrées ! Lavage main, lavage extérieur, lavage intérieur... Le client a un choix énorme. Pour chaque service proposé, un préposé fait payer le client, plusieurs voies étant prévues pour plus de fluidité... A l'intérieur, « l'usine », qui emploie près de 100 personnes, propose des espaces détente pour ses clients dotés de machines à café/boissons. C'est ici que se déroule l'activité « full service » avec nettoyage intérieur. A l'extérieur, tout le long de l'immense installation, on trouve des dizaines d'aspirateurs. L'entreprise, créée par le père de Richard Enning (actuel gérant) s'est largement inspirée des cars wash aux Etats-Unis. Démarrée dans les années 60, l'enseigne Mr Wash dispose de plus de 30 sites en Allemagne. Un site peut laver jusqu'à 300 véhicules à l'heure. A la différence d'un car wash classique, il n'y a pas un service de lavage mais plusieurs réunis dans un seul et même endroit. Mr Wash peut aussi proposer diverses prestations par exemple, de protection et de soin de la carrosserie. Retour aux USA. Dans l'un des Valet Auto Wash du New Jersey, en périphérie de Philadelphie (6e ville américaine avec 1,6 million habitants), il s'y trouve le tunnel de lavage le plus long du monde, soit près de 75 m. Ici aussi ce n'est pas juste du lavage à la chaîne mais un choix de services : aire d'aspiration, lavage main, tunnel spécial polish et brillance, tunnel touchless ou avec brosses. Chez Valet Auto Wash, on peut aussi faire sa vidange. Système de tunnel WashTec Les manufacturiers de matériels, en Allemagne notamment, ont l'habitude de cet équipement : WashTec baptise le sien « tunnel convoyeur ». Avec sa technologie linéaire, le fabricant a travaillé sur un concept modulaire. Le tunnel convoyeur est basé sur la rapidité d'exécution. Les véhicules en enfilade traversent des arches, celles-ci ayant chacune une fonctionnalité bien précise, dont le nettoyage par brosses (plusieurs dont celles de capot et toit, portières et ailes) avec projections puissantes d'eau avant les phases finales, soit le polish, et séchage intégral. WashTec propose plusieurs modèles via ses tunnels Xpress Pro, SoftLine2 Vario (jusqu'à 40 m), SoftLine Compact (de 10 à 18 m de long), ou selon ses besoins (Basic et Premium). Tunnels Christ Wash Systems Composé d'une zone de pré-lavage, la gamme « Evo » de tunnels de lavage de Christ doit avant tout attirer l'?il du client grâce à une arche de bienvenue pour y apposer ses messages. Un éclairage additionnel et des indicateurs de programme participent encore davantage à l'attractivité pour cet équipement. Ajoutez le « Foam wall » (mur de mousse) illuminé par un éclairage led. Le dispositif « Jet stream » offre un puissant prélavage (au moyen de ses 5 unités de buses oscillantes à haute pression - buses à jet circulaire). Idem pour le lavage des bas de caisse avec le système « Jet sream-Matrix ». Aux étapes d'aspersion de mousse mais aussi des produits chimiques, le manufacturier propose sa station « Kontex » à 2 brosses (lavage des surfaces latérales, mais aussi en tant que module lustrant latéral au sein de la zone de lustrage) ou encore son portique de lavage « Evolution Evo » par le biais de 1, 2 ou 3 brosses. Le système de brosse horizontale « Follow-up » permet de réaliser un lavage des surfaces horizontales du véhicule, suivant les contours, avec accompagnement à l'avant du véhicule et poursuite à l'arrière (le réglage de l'angle est pneumatique). Les tunnels de Christ comportent une zone d'entretien et une autre de séchage. Tunnels de lavage auto Lavance Lavance, distribuant en France la marque Istobal, propose également des solutions sur-mesure, à la pointe de la technologie, pour les sites à fort potentiel permettant de laver et de sécher entre 60 et 80 véhicules par heure. Longs de 12,50 à 32 m, vingt configurations sont possibles parmi un large choix de modules, des arches et des types de brosses pour un lavage complet : outre le traditionnel convoyeur, il peut être doté de modules de prélavage moussant en HP ou rideau de mousse, de modules de brosses, de la mousse active, du rideau de mousse, du nettoyage jantes... Il est complété par les systèmes de lavage bas de caisse et châssis, ainsi que d'arches de rinçage et de cirage. Le séchage est avec rideau de séparation, équipé de quatre à huit turbines avec diffuseur orientable et aussi des modules de finition... Ajoutons que l'alimentation des moteurs est gérée par des variateurs de fréquence. Il est possible d'ajouter un variateur sur les modules de séchage pour limiter la dépense énergétique. L'approvisionnement en eau est assisté par un variateur de fréquence qui permet de réguler la consommation d'eau pour un rendement maximal. FRANÇOIS GILBERT Que ce soit en longueur et également en largeur, généralement les tunnels de lavage nécessitent un terrain avec une surface importante. Ci-contre, un tunnel entièrement « toucheless » aux Etats-Unis. La dimension du site au look de « studio de cinéma » plonge le client dans une véritable atmosphère de parc d'attraction ! Dans un centre Mr Wash en Allemagne, service « nettoyage intérieur ». Tout comme sur une chaîne d'assemblage, le personnel peut intervenir sur plusieurs véhicules à la fois. Photo ci-dessous et ci-contre : exemple d'installation de tunnel de lavage de WashTec. Patrick Koenig, directeur commercial France Christ « IL Y A PLUSIEURS AVANTAGES AVEC DES TUNNELS » 70 tunnels de lavage sont en exploitation en France contre 3 500 en Allemagne. Christ a déjà réalisé des tunnels « compacts », ce qui prouve que l'on peut très bien adapter cet équipement dans l'hexagone. Avec trente années d'expérience dans le lavage et connaissant très bien le sujet, Patrick Koenig estime que la réussite d'un projet de tunnel de lavage est basée avant tout sur « la composition du projet lui-même et la volonté du gérant ou de l'investisseur d'avoir du personnel ». Un tunnel nécessite en effet une présence humaine nécessaire pour des raisons de sécurité et parce que la loi l'oblige. La rentabilité ? En France, on considère qu'un équipement de ce type est viable si le site est proche d'une ville de 50 000 habitants (10 000 en Allemagne). « Il faut en moyenne 18 mois pour atteindre un rythme de croisière, ce qui signifie des entrées d'argent stables et une clientèle fidèle ». Les avantages sont nombreux : « On va bien sûr pouvoir laver plusieurs voitures à la fois, avec un tunnel, la file avance, n'est jamais arrêtée. En moyenne, je dirais qu'avec un tunnel de 20 m de long, le convoyeur avançant de 4 mètres/minute, on peut laver 20 voitures à l'heure. Si l'on rajoute 30 m à ce tunnel, on passe à une vitesse de 16 m/min., soit 80 véhicules/heure. Par ailleurs, grâce au choix des matériels pour chaque zone (prélavage, lavage, après-lavage et séchage), on obtient un lavage impeccable, sec et sans gouttelettes ou taches en sortie » . Le tunnel comporte généralement plusieurs brosses, buses, jets d'eau multiples, des options telles que le démoustiquant ou la protection plus intense de la carrosserie (option saisonnière), et des sécheurs, car au lieu de faire des allers-retours comme pour les portiques, c'est le véhicule qui traverse la zone de lavage. « Je dirais pour conclure que l'investissement est plus intéressant dans un tunnel de lavage : le matériel dure plus longtemps (quinze ans en moyenne), il est par ailleurs couvert et pas à l'air libre donc bien protégé, et qu'il bénéficie d'une sécurité absolue, à la fois pour le personnel et les clients. On a la possibilité de réaliser chez Christ des tunnels adaptés aux besoins très performants » souligne Patrick Koenig. En investissement, il faut compter environ 220 000 ? pour 20 veh/h, correspondant à un tunnel de 20 m de longueur. Chez Christ, le tunnel de lavage rime avec efficacité. La liste des matériels disponibles est grande. Lavance propose des matériels sur-mesure et différentes longueurs de tunnels. Crédits photos : X D.R.