stationequipeabonnementboutiquepubContact

GL&SSA N°99 - Mai/Juin 2021 reportage Le site de lavage L'Eau Bleue (78) La qualité, une priorité Acquis en 2006 par Haermenio Sequeira, le site de lavage L'Eau Bleue à Coignières (78), un ancien « Eléphant Bleu », a été complètement repensé et équipé. Ici, les clients fidèles cherchent la qualité. Pour se rendre au site de lavage L'Eau Bleue à Coignières, il faut emprunter la N10. Une fois sur l'avenue de la Gare, on pénètre dans une zone commerciale et un peu après la gare de Coignières, on trouve facilement L'Eau Bleue : à l'entrée, des drapeaux, une boutique vitrée blanche, un portique Lavance et trois pistes HP couverts par un toit de couleur orange... Mais les clients fidèles, eux, connaissent l'endroit par c?ur et se dirigent directement soit vers le portique, soit vers les pistes HP ou l'une des aires d'aspiration. C'est comme cela tout le long de la journée, que l'on soit en semaine ou le week-end, « J'ai des clients à toute heure, il n'y a pas de règles » affirme le gérant, Haermenio Sequeira, plus de vingt-cinq années d'expérience dans le lavage. Avec le temps, il a su faire les bons choix afin que sa clientèle soit satisfaite, une expérience acquise dès 1992. Natif de Saint-Cloud, Haermenio Sequeira, ancien conducteur en messagerie, a toujours été passionné par le lavage. Au début des années 90, il commence dans le lavage à Bagneux, puis Mantes-la-Jolie, et en 2004, il acquiert un site à Triel-sur-Seine, qu'il a vendu, tout en conservant les murs... L'achat du site à Coignières, en 2006, a été un défi de plus pour lui : « Cet ancien Eléphant Bleu a été réaménagé et équipé, j'y ai ajouté des équipements et des matériels uniques, certains que j'ai fabriqués moi-même, d'autres que j'ai achetés, tout cela dans le but de satisfaire mes clients. J'ai pu le faire, car j'avais déjà pas mal d'expérience, et je suis satisfait aujourd'hui, car même si le site n'est pas très grand, c'est une réussite. » Les clients sont en effet au rendez-vous. Même avec le confinement, en 2020, l'activité s'est maintenue... Le secret ? « Etre présent sur site et toujours dire bonjour, être serviable, conseiller et orienter le client explique Haermenio. Il le répète : une station « fantôme » devient vite sale et si le matériel est en plus en panne, les clients vont vite voir ailleurs... » Ajoutons qu'une organisation du travail est nécessaire, avec un roulement de choses à faire : vérification des tuyaux d'aspirateurs, nettoyage du sol, prendre aussi le temps de discuter avec les clients, les clients... Dans le local technique, tous les équipements ont une place bien précise. Il en va de même pour les outils et pièces... « Vous voyez, ici, j'ai remplacé une pompe et écrit la date dessus, là, j'ai stocké d'anciennes pièces, des tuyaux, des raccords, je conserve au maximum tout ce qui pourrait m'être utile pour réaliser une intervention rapide moi-même, j'ai aussi des pièces neuves, j'ai mes échelles accrochées au plafond, les boîtes à outils...». Le gérant a aussi repéré les pièces qui s'usent rapidement et fait autant qu'il peut de la « maintenance préventive ». Homme à tout faire ? « C'est ma façon de travailler. Il faut pouvoir mettre la main à la pâte, tout le temps, essayer de ne pas compter sur les autres, les clients d'abord » explique le gérant. Le local technique assure l'approvisionnement en eau. Celle-ci est osmosée, et lorsqu'il pleut, l'eau de pluie est récupérée dans un réservoir de 10 000 l, elle est par la suite remise dans le circuit épargnant la consommation d'eau de ville. Matériels de marques diverses Le c?ur du site de lavage est la haute pression, avec trois pistes. A côté, un portique Lavance de dernière génération (Istobal) tourne à plein régime. Pour ses pistes HP, Haermenio Sequeira a réalisé un panneau indiquant les étapes à suivre : « Mes clients choisissent : savon et brosse, puis rinçage, classique. Mais j'ai ajouté le canon à mousse et l'on voit toute la différence : pour 6 euros, vous obtenez un très bon lavage ». Et de nous en faire la démonstration : une application par balayage, de la mousse épaisse sur la carrosserie, celle-ci agit immédiatement puisqu'elle est active, puis au tour de la brosse avec un petit filet d'eau. Ensuite, un rinçage et une finition en eau déminéralisée anti-traces. Le nettoyage des jantes et des bas de caisse est tout aussi important. Les motards aussi viennent en grand nombre et apprécient le choix des programmes (au nombre de 6). Un point très important, le type de lance : « Pour les enfants et seniors, j'ai adopté une lance à pistolet à pression variable, très appréciée par les clients. Je suis totalement opposé aux lances avec une pression fixe, souvent c'est dangereux, il peut y avoir des accidents, de la casse. On fait aussi des économies d'eau, et comme celle-ci est traitée, on a toujours de bons résultats de lavage, il n'y a donc pas besoin d'une forte pression continue. » Des produits de lavage de qualité, un « must » Haermenio estime que les produits de lavage jouent un rôle essentiel. Il en a testé plusieurs, et son choix s'est arrêté sur l'italien Ma-Fra. Idem pour le portique qu'il ne cesse de bichonner, c'est son quatrième ! Le Lavance propose le démoustiquant, la finition polish « céramique » (un polish protégeant la carrosserie), la poly-cire conservation ou encore la cire Rain de protection... « Si mon client opte pour un lavage portique à 20 euros, je veux qu'il voit ce qui est fait, un lavage complet fera dix passages au total. » Après le lavage, il est temps d'aspirer l'intérieur de son véhicule ou de regonfler les pneus. A l'entrée ou à l'arrière sous abri (Abri & Technologie), aspirateurs, gonfleurs et nettoyeurs (dont certains de sa propre fabrication à l'aide de compresseurs et de soufflètes dernier-cri) et autres équipements sont disponibles. Ainsi qu'un lave-tapis qui s'avère être plus efficace sans le recours à l'eau. « J'ai effectivement modifié l'appareil pour qu'il brosse seulement. Je me suis aperçu que cela donnait un meilleur résultat ». Un lavage sièges avec mousse et aspirateur est également disponible. Il est l'un des rares à avoir acheté un « Ledistrib wash » au lieu d'en louer un. « C'est génial ! Lorsque je suis absent ou bien le soir, ce distributeur permet d'acheter des produits de nettoyage, des produits jante et anti-goudron, et même des câbles de démarrage ! » Enfin, même si sa boutique est à l'entrée, ses clients s'y rendent s'ils souhaitent un produit nettoyant précis. Mais pour acheter un lavage haute pression, le passage à la borne est obligatoire pour obtenir des jetons, on peut payer en espèces ou en carte bleue (en sans contact). Quant au portique, il a sa propre borne. Pour les autres équipements, on accepte jetons ou des pièces de monnaie ou encore la carte bancaire (Ledistrib wash). Haermenio propose désormais des clefs rechargeables, qui rencontrent un très beau succès. Ses clients lui disent « merci » Sur le site business de Google (Google My Business) ses clients postent des photos de voitures luxueuses impeccablement lavées. Le site de lavage L'Eau Bleue y est noté avec 4 étoiles et plus souvent avec 5 étoiles, preuve que le client est 100 % satisfait. « Les retours, c'est très important, les clients notent ou bien postent des photos, sans que je leur demande quoi que ce soit, ils écrivent un petit commentaire... J'ai acquis une clientèle très large, qui revient chez moi, certains font des détours pour venir, et puis mon site est ouvert 24 H/24, j'ai des taxis, des VTC... » Avec le printemps et les beaux jours, le site de lavage L'Eau Bleue devrait connaître en 2021 une bonne année mais surtout grâce à son gérant très pro. FRANÇOIS GILBERT Avec plus de vingt-cinq années d'expérience dans le lavage, Haermenio Sequeira est très apprécié par ses clients. A gauche les trois pistes HP et à droite, le portique récent de chez Lavance. Crédits photos : Gilbert