logo

 

Laissez-nous votre email
pour recevoir notre newsletter :

 


Fermer

logo
     Se connecter
     Se connecter

Actualités
du monde du lavage
Recevoir notre Newsletter
Articles en accès libre
1. Choisissez un n°
2. Puis un article
Articles en accès libre
1. Sélectionnez un numéro
2. Choisissez un article en accès libre
Actualités du monde du lavage


16 janvier 2023 - (59183)

ECONOMIE

AutoScout24, la plateforme de petites annonces digitales de véhicules en Europe, dresse son bilan 2022

Dans le communiqué d'AustoScout 24 début janvier, il est notamment indiqué :

"Après une année record en 2021, le marché du véhicule d'occasion devait revenir à une situation plus en ligne avec la période pré-Covid. En 2022, la guerre en Ukraine et la crise énergétique ont fait chuter le nombre d'immatriculations de -14,1% par rapport à 2021 (et de -11,2% par rapport à 2019). Le marché du véhicule d'occasion enregistre le plus mauvais résultat depuis l'année 2000. L'augmentation des prix observée en 2021 combinée à une offre peu abondante avait déjà conduit un certain ralentissement du marché fin 2021. Le marché de l'occasion n'a donc pas pu compenser le manque de véhicules neufs mis en circulation par les constructeurs.

En 2022, 6 657 001 véhicules neufs et d'occasion ont été immatriculés contre 7 991 505 en 2019, soit un déficit de 1 334 504 unités.

Il s'est vendu 3,4 véhicules d'occasion pour 1 neuf (contre 3.6 en 2021 et 2.19 en 2019).

- Les marques françaises ont perdu des parts de marché au profit des marques allemandes

- La Renault Clio reste la star du marché de l'occasion mais perd -2,1% en part de marché

- Le segment des très jeunes occasions (1 an et moins) est en net repli avec une perte de -34,3% en volume et -23,6% en part de marché en raison du manque d'offres. Les jeunes occasions (2 à 5 ans) représentent le segment le plus important avec 27% mais perd -2,1% en part de marché

- Les segments de véhicules plus âgés sont les grands gagnants d'une année morose avec une part de marché de 43,6% soit une progression de +10,5%.

- Malgré une demande réduite, le manque d'offre a entraîné une augmentation sans précédent des prix moyens de +15.7%.

Le mois de décembre a été bien en deçà des performances des années précédentes avec un volume de 398 352 immatriculations soit -13,6% par rapport à 2021 et -16,7% par rapport à 2019.

Sur l'ensemble de l'année 2022, après une année record en 2021, le marché de l'occasion signe sa pire performance depuis 2000 avec 5 127 955 immatriculations, soit -14,1% de moins que 2021 et -11,2% de moins que 2019."

Partager